Routine !

14 Mai 2015 , Rédigé par New Dawn

Routine !

La météo annonçait pour aujourd'hui une journée radieuse sur le Var , mais il suffisait de mettre le nez à la fenêtre pour s'apercevoir qu'il n'en serait rien ... Comme tout bon fonctionnaire qui se respecte , l'organisme s'était mis à l'unisson d'un gouvernement socialiste qui annonçait à corps et à cris , depuis son élection , que tout allait bien , madame la Marquise , alors qu'il faisait tout le nécessaire pour que le pays parte en couilles , comme on disait toujours plaisamment dans le midi , après qu'on eût embrassé Fanny ...

Le père François venait de réaliser un vieux rêve soixante-huitard qu'il n'avait pu concrétiser avant , en raison du blocus continental que Fidèle Castro imposait à sa population pour éviter qu'elle ne soit contaminée pas les idées capitalistes du big brother américain qui le chapeautait sur tous les atlas mis à la disposition des masses laborieuses ... Depuis des années , le lider maximo tenait son peuple sous un joug tyrannique par une main de fer que n'adoucissait aucun gant de velours ... C'était le collectivisme pur et dur dans toute son acception idéologique , d'une beauté à couper le souffle , et qui avait conduit à une mort certaine les milliers de cons qui fuyaient cette île paradisiaque pour aller faire la plonge dans les restaurants new-yorkais ...

Mais le lider avait vieilli et son frère qui était aussi mou du genou que père François avait laissé filer la barque et pactisé avec l'ennemi sous la pression des sans-dents de son pays ... Dans l'impossibilité de sortir de son palais élyséen sans se faire huer et où seules quelques théâtreuses avaient encore droit de cité pour lui faire dégorger le poireau et le maintenir en forme par cette simple recette de grand-mère , l'ecclésiastique à teinture jugea le moment opportun d'aller rendre un dernier hommage à ce grand humaniste cubain qui avait tant fait pour la propagation des idées de gauche dans le monde ... Entouré d'une cohorte de femelles sur le retour auxquelles il avait donné des postes de première importance dans son gouvernement , il s'en fut donc après Obama , le plaisant comique noir que les Américains avaient élu à leur tête pour les gouverner , présenter ses respects et ses dévotions à ce magnifique philosophe cubain , déjà en partie gâteux mais qui menaçait de le devenir encore un peu plus sous l'effet d'un âge avancé...

Tournant résolument le dos aux affaires urgentes qui auraient pu le retenir à Paris , comme par exemple la réduction du chômage et de la dette , prenant son bâton de pèlerin , son carnet de commande désespérément vide et quelques viatiques en espèces sonnantes et trébuchantes à distribuer autour de lui , aux populations indigènes , il monta dans son super Falcon pour son Eldorado de jeunesse ... d'où il envisageait ensuite de sillonner la Caraïbe , sur les conseils d'une mulâtresse forcenée qu'il avait imprudemment nommée à la justice et dont il n'arrivait pas à se défaire , tant elle savait de choses sur ses turpitudes ...

... ce récit est purement imaginaire et le fruit pourri d'un cerveau définitivement irrécupérable , toute ressemblance avec des personnages connus ne serait que fortuite ...

Routine !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :