C'est bon pour le moral !

20 Juillet 2015 , Rédigé par New Dawn

C'est bon pour le moral !

Il parait que nous ne le savons pas encore , mais , selon notre Guide Suprême , le pays va beaucoup mieux et nous sommes en passe de devenir très heureux avant 2017 , ce qui justifiera qu'il se représente pour un nouveau quinquennat ...

J'ai donc voulu fêter la bonne nouvelle avec du vin de champagne bien frappé , dégusté à petites gorgées dans une coupe ciselée en cristal de Bohême ... que je brisai à la Russe , avec fracas derrière moi , lorsque je n'eus plus une goutte du délicieux breuvage ... Un peu aussi , parce qu'une fois n'étant pas coutume , j'avais également une bonne nouvelle à fêter ... mais l'ivresse rend les âmes qui se veulent slaves mélancoliques...

Ce matin , dur réveil , les agriculteurs viennent déverser leur odorant fumier aux portes de l'Elysée , pour faire sentir à Bubulle 1er , la bonne odeur de nos belles campagnes de France , et l'inciter à rentrer chez lui inaugurer les chrysanthèmes , ce qu'il n'aurait jamais dû cesser de faire si le grand Jacques , avant de sombrer définitivement dans l'Alzheimer ne l'avait pas incité à se présenter aux élections pour faire chier Sarko ...

Ce n'était pas la seule bonne nouvelle du jour , le taux du livret A , maintenu artificiellement , paraissait-il , à une valeur très au-dessus de ce qu'il méritait légitimement , devait fondre comme neige au soleil sous les coups ardents de la BCE , du FMI et de la Caisse des Dépôts et Con-signations , qui prêtaient généreusement du fric presque à perte , pour le modeste pourcentage de 0,5% , ce que j'ignorais depuis toujours , les banques se sucrant généreusement au passage lorsque vous vouliez changer votre tire brinquebalante !

Sur les ondes de Bourdin en vacances , les témoignages se succédaient de détenteurs floués par cette dure perspective ... certains envisageaient de risquer leurs maigres deniers à la Bourse , croyant jouer au loto des tickets toujours gagnants , d'autres ne rêvaient que d'assurance vie , feignant d'ignorer que les apports de ce placement destiné surtout à faire plaisir à leurs hoirs , fondaient aussi comme la peau de chagrin balzacienne ...les plus raisonnables envisageaient de tout bouffer , dans une orgie digne de la Grèce antique ... Peut-être n'avaient-ils pas tort , qui suivaient ainsi le chemin préconisé par la voie du 49.3 !

Sur le parking de la supérette qui jouxtait mon jardin , les employés s'affairaient à poser de longues banderoles jaunes , couleur traditionnelle des cocus , qui informaient la population autochtone pantoise que le magasin serait désormais ouvert le dimanche toute la journée ... Je courus aux informations et l'air matinal salvateur fit du bien à mes neurones serrés par le champagne de la veille ... Dans l'ensemble , le personnel était d'autant plus satisfait qu'il s'agissait d'une expérience de cinq semaines et que nul n'était tenu par l'obligation de travailler ce jour-là ... Enfin , pour l'instant !

Certes , l'excuse était belle qui évoquait le touriste revenant de la plage avec un petite faim et qui trouvait joyeusement de quoi assouvir sa fringale avec un plat surgelé ...Le personnel y voyait le moyen de faire gonfler sa feuille de paie , en prévision de ce qu'il allait devoir dépenser pour ses mômes à l'occasion de la rentrée des classes ...

Tout le monde y trouvait son compte , sauf moi , car je sentis que notre société avait définitivement et dangereusement basculée dans le camp du consumérisme à outrance , ce à quoi , malgré les tentations , nous redoutions de céder lorsque nous avions vingt ans et que l'american way of life nous poussait à le faire et auquel , notre formation intellectuelle et nos familles nous avaient incités à résister , au moins en partie ...

C'était foutu ! et à défaut de nourritures spirituelles à offrir en pâture à la jeunesse , la société de consommation triomphante avait définitivement opté pour son gavage alimentaire ! Les estomacs trop pleins ne sont jamais propices à la réflexion ...

C'est bon pour le moral !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :