Le Tartarin de Tulle ...

7 Juillet 2015 , Rédigé par New Dawn

Le Tartarin de Tulle ...

S'il porte la poisse au pays , on peut quand même dire que les dieux grecs sont avec lui ! En même temps , c'est encore un pote gauchiste qui a foutu un coup de pied dans la fourmilière européenne et il entend en tirer tout le jus pour arroser son quinquennat brinquebalant d'un nectar vitaminé ...

Le chômage avance plus vite qu'un cheval au galop , comme on le dit des marées de notre douce Normandie qui a vu autrefois naître mon aïeule , la dette publique a pris une redondance un peu comparable au tour de taille de notre Résident de l'Elysée , qui après avoir fait un régime drastique en vue des élections , pour avoir l'air svelte , ramassé et désirable , a fini par relâcher ses ballonnements et ses poignées d'amour sitôt élu ...

Rien ne va plus dans la gestion des affaires françaises , mais comme il y a eu Charlie qui l'a sauvé d'une débâcle annoncée - et en ce sens , je donne tout-à-fait raison à Madame Wolinski de vouloir tirer cette affaire au clair , car trop de mensonges et de comédie présidentiels se sont étalés sur la voie publique à ce propos - il y a maintenant le non grec que l'on met en scène comme une tragédie à la Sophocle , pour faire oublier les attentats perpétrés sur notre sol national , nos revers militaires pourtant prévisibles , car une armée de métier , à moins d'éliminer tout ce qui bouge , comme Cameron a décidé judicieusement de l'autoriser à ses troupes , n'a jamais pu se battre à armes égales avec une armée de guérilla qui bénéficie d'une grande connaissance et mobilité sur le terrain et dispose toujours de complicités au sein de la population ... Point n'était besoin de sortir de l'Ena , promotion Voltaire , pour réaliser ce qu'une simple connaissance historique du monde a appris aux peuples jusqu'à ce jour ...

Des flots d'étrangers affluent sur les côtes de nos fragiles démocraties , car elles ont été fragilisées par cette Europe potentat qui a voulu nier leurs différences pour les uniformiser et n'a réussi qu'à faire naître le doute en elles , et dont personne ne sait plus quoi faire , sauf à les disperser dans les régions pour les faire oublier , en espérant que les provinciaux vont agréger leurs civilisation à leurs rites ... On croit rêver ! Cela me fait penser à une belle qui ayant fait une tache sur sa robe blanche s'imagine qu'en l'étalant elle se verra moins , alors que c'est tout le contraire qui se passe !

Alors , voilà que les Grecs ont dit "non" aux puissances financières qui aujourd'hui se comportent comme des usuriers , ruinant et étranglant les peuples , paupérisant les industries , décourageant le travail et le goût d'entreprendre , méprisant les aspirations au bonheur de tout un chacun qu'elles transforment en bêtes de somme , obligées de supporter un joug bien trop lourd pour leurs épaules !

Et nos commentateurs médiatiques officiels , thuriféraires de la gauche en perdition , de se tordre les mains ... Mais comment cela se peut-ce ? Va-t-on prendre en compte ce non , l'avaliser , le digérer , ou va-t-on le nier ou le contourner comme le non français par une entourloupe constitutionnelle ?

Alors que tout le monde connaissait les problèmes de la Grèce dès l'origine , il semble qu'un tsunami imprévisible se soit abattu sur une mécanique si bien huilée qu'elle contente tout le monde et dont chacun serait satisfait alors que les peuples dénoncent tous les jours la connerie de ces technocrates obtus qui la gouvernent en ne connaissant rien à la politique ... Non mais laissez-moi rire ... de qui se foutent les medias ... ? De qui se fout Sapin qui s'imagine , comme le gros con qu'il est avec beaucoup de suffisance , que les peuples n'y connaissent rien ?

Nicolas Sarkozy et Alain Juppé ont parfaitement raison de dire qu'il faut tourner la page de la Grèce et s'atteler à autre chose ... Seuls les bobos socialauds se comportent comme des pleureuses officielles en versant des larmes de crocodile sur un cadavre moribond dès la naissance parce que c'est un gars d'extrême gauche qui a précipité le décès et qu'il faut bien commencer à réunir ses maigres troupes alors que se profilent les Régionales ... que n'auraient-ils pas osé dire , s'il s'était agi d'un homme de droite ?

Partager cet article

Repost 0