La Gerbe !

20 Mars 2016 , Rédigé par New Dawn

La semaine dernière , je ne sais ce qu'il m'a pris , un instant d'égarement , une folie ou une déprime ... une panne sur Mezzo peut-être ... je passai sur Canal+ où l'on diffusait les Guignols de l'info , tandis que la prestigieuse mais vieillissante et peu inspirée équipe produisait ses élucubrations avec l'assurance d'un scribouillard de Charlie Hebdo qui se voit confier la réalisation de la une de son torchon .

Dany le Rouge y oeuvrait pour sa pomme , les tifs plus blonds que jamais ... Comment le dire , je n'aime pas le type ni ce qu'il véhicule , mais j'apprécie sa gouaille et je décidai de poser ma zapette !

Les bons petits soldats du socialisme , qui tirent les ficelles du genre , s'en prenaient encore une fois à la famille Le Pen que l'on n'entend pratiquement plus s'exprimer en politique ... point n'en étant besoin , puisqu'à chaque fois que Hollande l'ouvre ou que Valls propose une réforme , sa côte de popularité s'envole ...

Mais nos créateurs qui n'ont pas encore réalisé qu'ils étaient ses meilleurs conseillers en communication , voulaient mettre en relief le côté beauf de la famille , alors qu'ils ne faisaient que pratiquer leur propre humour beauf ...On ne voit toujours chez les autres que ce que l'on porte en soi , et ce n'était pas beau à voir !

Apparemment , le père et la fille jouaient au chifoumi ... ce qui nous valait d'être assénés de postulats issus de la cervelle de ces pauvres couillons qui se disent humoristes ...comme :

- " C'est le Feuj qui gagne car il pue plus (ou moins ? je ne me le rappelle plus tellement j'avais honte) ... que le Rebeu !" ... Tout le monde avait son paquet d'ordures ... même les noirs ... sauf que parmi les invités , il y en avait un et même qu'il tirait une drôle de gueule !

Comment peut-on se laisser aller à un humour aussi glauque , quand on se dit socialiste et que l'on fustige et taxe les autres de toutes sortes de phobies ? Comment ont-ils pu imaginer un tel sketch à moins d'être eux-mêmes pourris de racisme jusqu'à l'os ...

C'était positivement insoutenable tellement c'était infect !

Il faudrait peut-être que nos énarques finissent par comprendre qu'à chaque fois que l'on s'exprime on dévoile une partie de son âme et que ce ne sont pas les postures qui comptent mais tout ce que sous-tend le discours qui n'est qu'une enveloppe ... A la longue , ils deviendraient peut-être un peu plus buvables !

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :