Rendons à César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ...

17 Mars 2016 , Rédigé par New Dawn

Rendons à  César ce qui est à César et à Dieu ce qui est à Dieu ...

Avec cette citation du Christ éludant un des pièges qui lui étaient tendus lors de son procès , je sens que je vais encore une fois attiser l'inimitié , voire la haine , de mes meilleurs ennemis blogueurs ...qui savent toutefois que je me soucie de leur jugement comme d'une guigne

Certes , je n'ai pas toujours apprécié l'attitude du Primat des Gaules , trop intransigeante , à mon sens , envers l'homosexualité ... mais enfin , j'ai usé assez de jupes plissées bleu-marine sur les bancs d'un pensionnat religieux pour jeunes filles de bonne famille , pour me croire , modestement ,autorisée à dire ce que je pense du lynchage médiatique lancé par les médias bien-pensants , plus occupés à démolir le catholicisme que de faire travailler un peu plus la cervelle de leurs journaleux , lancés tête baissée dans un procès inquisitorial ... comme s'ils possédaient eux-mêmes la science infuse de la parole christique ...

Alors , oui , il y a des curés qui filent le parfait amour depuis des années avec leur intendante , d'autres qui sont homosexuels et enfin des pédophiles , amateurs de petites culottes à défroquer dans les sacristies ... La faute à quoi ? à mon sens à l'obligation que leur impose l'ensemble du clergé de faire abstraction de tout ce qu'ils ont en-dessous de la ceinture ... et qui n'a plus tellement lieu d'être !

D'abord , le christianisme n'impose pas la charia ... et la religion , contrairement à l'Islam ne vaut pas pour imposer sa loi dans le domaine public ... Il existe chez nous , en France , deux domaines bien distincts , la res publica et le domaine des convictions personnelles ... avec deux morales différentes , dont on me permettra de dire que l'une est plus exigeante que l'autre ... Autrement dit , vous pouvez faire tout ce que la loi ne vous interdit pas formellement ... et l'autre qui consiste à croire que par-delà ce que la loi ne vous interdit pas , l'amour de Dieu et du prochain - "Aimez-vous les uns , les autres , comme je vous ai aimés"- vous impose des sortes de tabous religieux que vous ne devez pas franchir ... Mais c'est à votre conscience d'en décider et au final , Dieu reconnaîtra les siens ...Car nous ne sommes pas non plus des jansénistes ,dont la doctrine pense que les cartes sont distribuées à l'avance , mais nous , catholiques , sommes détenteurs d'un libre-arbitre qui nous rend responsables devant Dieu uniquement, lors du jugement dernier ... Seule la loi nous oblige à être responsable devant les hommes ... pas la religion ... Pour preuve , Jean-Paul II avait pardonné , au nom du Christ , à celui qui lui avait tiré dessus ( Ali Agça , je crois ) alors que celui-ci purgeait toujours sa peine de prison .

Alors , soyons clairs , le cureton-pédophile a écopé d'un procès en bonne et due forme , qu'il a bien mérité , a été condamné et a payé son tribut à la société ... En vertu de quelle fatwa , aurait-il été légitime pour l'Eglise , d'aller plus loin et de rejeter définitivement la brebis égarée et l'exclure de son giron ?

Imaginez-vous , une seule minute , un prêtre appelé pour délivrer l'extrême onction à un mourant et qui écoeuré par ce que l'autre lui avoue , finit par lui refuser le pardon de Dieu en lui disant :

-" Non , toi mon salaud , tu as commis assez de conneries comme cela , je te refuse la rémission de tes péchés !"

Dites-moi , car je suis impatiente de connaître vos raisons qui feraient que la religion soit plus intraitable que la justice d'un pays , alors qu'elle est fondée sur la notion de repentir , de rédemption et de pardon ... illustration même de la figure christique ?

Mais vous êtes vraiment cons ou bien le faites-vous exprès ? C'est actuellement le questionnement que je me fais à propos de cette affaire ...

Alors , un autre point que j'aimerais élucider avec vous , si vous êtes assez instruits de la chose religieuse ... ce dont je doute un peu !

Le clergé n'est pas constitué de fonctionnaires et , dans toutes les religions , je pense , s'il y a une hiérarchie liée à l'expérience et aux compétences , il n'y a pas de notion d'avancement ni de plan de carrière ... On n'y est pas "muté" , comme dans la Fonction publique , pour récompense au mérite ... mais chaque tâche imposée par la hiérarchie doit être vécue comme un nouveau sacerdoce ....et non comme une promotion sociale ...

... Mais Bon Dieu , qu'est-ce que vous pouvez être abrutis avec vos esprits béotiens et totalitaires , devrais-je vous rappeler les confessions du neveu et de Dany le rouge ainsi que les frasques marocaines de notre ministre de la culture pour vous faire lâcher les mollets de nos religieux ? Il n'y a pas à dire , rien de tel que d'avoir à se reprocher quelque chose pour se montrer impitoyable avec les autres ... isn't it !

Partager cet article

Repost 0