J'ai mis le Turbo !

16 Août 2016 , Rédigé par New Dawn

J'ai mis le Turbo !
J'ai mis le Turbo !

Comme je n'avais plus donné signe de vie à La Palette Ollioulaise , mon association de peintres , le Président m'a adressé le programme des manifestations pour la rentrée ... Peut-être me croyait-il séchée comme un fossile dans son ambre jaune derrière mon chevalet ... Mais non , j'ai bouquiné et la bête était encore vivace ... Je me suis remise à mes croûtes que j'avais négligées depuis le début juin ... pour faire des essais avec d'autres sortes de peinture... Finalement j'en suis revenue à mes fondamentaux ,la peinture à l'huile , d'autant qu'elle , par contre , menaçait vraiment de sécher dans ses tubes .Au programme de la rentrée , une animation peinture pour le Forum des Associations , un Marché des Croûtes , puis l'exposition-vente au bénéfice du Téléthon ... J'ai continué les Pensées qui sont un peu moches car c'est un premier jet ... Mais pour compenser je vous ai posté quelque chose de toute beauté ... Profitez-en pour l'admirer dans son jus , car après je vais le réduire ...

...Vous avez vu mon nouveau timbre introductif ? C'est moi , c'est Harry ... Mes parents avaient fait faire cette photo avant que je ne parte en région parisienne avec Papy et Mamie , pour se rappeler qu'ils avaient fait une môme ensemble ... Mes bonnes joues , c'est parce que j'ai été nourrie aux seins de ma mère ... mais pas toute seule , j'en laissais toujours une petite goutte pour mon cousin qui était mon aîné ... juste pour le plaisir de sa dégustation ...

Là on ne le dirait pas mais derrière ce regard où brille l'intelligence , il y a un peu d'énervement quand même ... Je me souviens , comme si c'était hier , du photographe qui faisait des sauts de cabri pour chercher mon meilleur profil ... Comme s'il y en avait un moins beau que l'autre ! ... Comme s'ils n'étaient pas exquis tous les deux !

Ma mère qui avait toujours été douée pour les travaux d'aiguille , me confectionnait et me décorait des robes à ses moments perdus ...Elle me cousait aussi , de délicieuses petites culottes blanches qu'elle brodait et agrémentait de dentelle fine... J'en étais très fière , de sorte que lorsque l'on sortait et que nous rencontrions des gens connus qui me faisaient compliment de ma petite personne , je finissais toujours par leur faire à mi-voix cette innocente mais impudique proposition :

- " Est-ce que tu veux voir ma culotte ? "

Tout le monde éclatait de rire , mais personne ne m'a jamais dit non ...

Partager cet article

Repost 0