Jusqu'à la nausée ...

25 Août 2016 , Rédigé par New Dawn

Jusqu'à la nausée ...
Jusqu'à la nausée ...

Ce matin , je petit déjeunais , comme d'habitude , les oreilles branchées sur RMC où le mandarin Bourdin opérait Manuel Valls à cœur ouvert , avec une brutalité certaine qui pouvait laisser penser qu'il le rendait responsable de la déculottée prévisible de sa chère Gôche ! Le Catalan faisait mine de ne pas s'apercevoir des piques que l'autre lui lançait et répétait à l'envi un discours rabâché depuis des lustres ... Les socialistes étant les garants convenus et incontestables de la morale sociale qu'il fallait absolument défendre contre le populisme des masses , forcément incultes et abruties , sans dignité et au ras des pâquerettes , comme les bouses de vache proliférant dans une prairie anglaise , il défendrait le bilan du gouvernement de tous ses petits ongles manucurés ... sans toutefois se prononcer pour ou contre la présence nécessaire de l'hôte de l'Elysée à cette élection de 2017 ... Il se risqua même une petite mise au point : selon lui , les résultats n'étaient pas tout , Hollande avait-il un bon projet à défendre ? Bourdinot s'étranglant , préféra battre en retraite sur le burkini et nous fumes heureux d'apprendre , alors que nous le savions déjà , que ce mot nouveau était issu de la contraction de bikini et de burka ... Nous sentîmes tout d'un coup que nous touchions à la coupole des Immortels ... le journaleux évoqua même la pudeur des femmes musulmanes , comme si les autres , celles qui portent des bikinis à la plage , étaient des Marie-couche-toi-là , impudiques et provocatrices ... C'était beau comme le sermon de monsieur le curé , qui ordonnait aux filles de se couvrir la tête à l'église , mais tripotait les petits garçons dans la sacristie ...

Je sus dès lors que nous avions franchi un pas décisif dans cette campagne électorale qui s'ouvrait à nos yeux éblouis ... Tournez , tournez rotatives ... les bouquins " à la gloire de " étaient attendus avec impatience par une populace d'ignares béotiens ... Ceux qui avaient pu se payer un grand journaliste comme nègre étaient bénis des dieux ... Les autres , plus chiches , devaient se contenter de pigistes anonymes dont le peuple , ce salaud , découvrait les noms sur les jaquettes ... Pour appuyer tous ces intellos du XXIe Siècle des Lumières , les confidences fusaient et il me revenait en mémoire cette vieille chanson dont le refrain disait , "Confidence pour confidence , c'est moi que j'aime à travers vous ..."

Le Pépère pleurnichait dans nos nichons qu'il n'avait pas eu de bol ... Qu'est-ce que cela aurait été s'il en avait eu ... Il est vrai qu'un pigeon anarchiste lui avait chié sur le veston ...

Macron se sentait obligé de nous dire qu'il n'était pas socialiste ... enfin pas plus ni moins que les socialistes eux-mêmes ...

Franchement , ces révélations commençaient à devenir gênantes lorsque Vallsounet laissa échapper dans un élan lyrique :" Il faudra bien , un jour , que la gauche se réconcilie avec les Français " ...

Ah bon , parce que nous étions fâchés ? ... mais qui a nié notre existence , notre culture et notre Histoire de toute la force de ses petits poings tendus pour nous casser la gueule ... nous faire disparaître ... nous anéantir ? La révolte , inattendue pour votre staff , de tous ces petits coqs gaulois rassemblés , contre vents et marées , autour de leur clocher retrouvé vous ferait-elle peur à ce point ?

Partager cet article

Repost 0