L'oeil était dans la tombe et regardait Caïn ...

18 Mars 2017 , Rédigé par New Dawn

L'oeil était dans la tombe et regardait Caïn ...

Je vais ce jour cesser de casser du bois sur les politicards pour faire ma petite "Madeleine"  de Proust en dévoilant ce que j'ai fait ce vendredi  ... On peut quand même vivre en oubliant les élections !

Adonc , je suis sortie hier après-midi voir ma kiné pour recommencer mes cours de gym en prévision du printemps qui approche à grands pas , mais le cabinet était en chantier car on y refaisait les peintures ... sans mentir , ce n'était pas du luxe , puis , j'ai taillé une bavette sur la parking avec une des postières qui avait repris son travail après un an , à mon avis , de très graves opérations des hanches ... Cela m'a fait plaisir de la revoir... et contrairement à ce que certains pensent de la profession , moi , je n'ai toujours eu qu'à me louer de leur gentillesse et de leur amabilité , tant les guichetières que les facteurs ... Vous me direz que si vous n'entrez pas à la poste avec la mine d'un Pittbull , que vous dîtes bonjour , au revoir , merci et que vous leur décochez un joli sourire , il y a des chances pour que cela roule , ma poule !

Puis , j'ai fait quelques emplettes ( des produits d'entretien  : beurk !) au SuperMarket du rond-point Georges Pompidou et suis rentrée à la maison non sans avoir rencontré mon voisin qui à l'air de s'être lancé dans les travaux de jardinage... Pourvu pour lui qu'il ne retombe pas de son échelle comme l'année dernière , ce qui l'a longuement immobilisé pendant l'hiver en raison d'une fracture du pied ...Les bonshommes sont incroyables il recommence cette année ce qui lui a si mal réussi l'année dernière puisqu'il a déjà sorti une échelle monumentale... Alea jacta es ... Perso , je vais téléphoner à mes jardiniers de Villaverde pour qu'ils viennent me tailler les arbres et les haies ...

C'est toujours ainsi que cela se passe dans nos villages de France ... Vous savez à quelle heure vous partez de chez vous , jamais quand vous rentrez ...

Il était quand même un peu tard lorsque je me suis servi un ti'punch Planter's , dont ma conversation avec la postière martiniquaise m'avait donné envie et que je dégustai en regardant une biographie de Chopin  et des précisions sur la manière adéquate de le jouer ...

Lorsque ce fut fini , je zappai sur les chaînes et tombai sur la 2 où commençait la cinquième saison de "Caïn" ... J'adore cette série que j'accompagnai avec la dégustation d'un nougat glacé , pour marquer le nirvâna de ma félicité ...Et j'en reviens à mon titre de ce jour , qui , comme vous le savez est un vers de Victor Hugo , qui à mon sens matérialise à lui seul la notion de remords ... et il fallait bien être un Hugo de génie pour condenser ainsi sa pensée , d'une manière foudroyante et indiscutable ... Les philosophes me font toujours rire qui ne fréquentent jamais les poètes , leur préférant les analystes en trois parties : thèse , antithèse , synthèse , alors que l'essentiel se trouve sublimé en un alexandrin ...

Qu'est-ce qui me plaît dans cette série française ? sa légèreté ... Un flic , suite à un accident , se trouve cloué sur un fauteuil roulant mais continue le job , entre désespoir et dérision sur soi ... la badinerie des dialogues qui laissent percer l'essentiel des naufrages personnels , flics comme meurtriers ...les trahisons , les ruptures, l'horreur parfois sans jugement tendancieux comme dans les séries américaines ... mais de l'humain de tous les jours ... Hier , il s'agissait des relation conflictuels mais surtout des non dits au sein du trio père-mère-fils ...

J'attends avec impatience les deux prochains épisodes ... mais cependant  pas encore couchée à deux heures du mat' ... J'adore ! La nuit apporte une sérénité , que dis-je une "sélénité" magique à la vie ... 

 

Partager cet article

Repost 0