Les Aventures du Chat qui Pelote ...

27 Juin 2017 , Rédigé par New Dawn

Les Aventures du Chat qui Pelote ...

Hier , la troisième chaîne   a eu l'amabilité de projeter aux téléspectateurs subjugués , un documentaire animalier tourné par un producteur américain de renom , dont la Terre entière fait grand cas et dont le thème était particulièrement intéressant puisqu'il s'agissait de rencontres informelles entre un Mastiff conscient de sa popularité médiatique , mais un peu passif , qui observait , à travers les fentes étroites de ses lourdes paupières sclérosées par le cholestérol déposé par les hamburgers et le coca-cola , fleurons de sa culture du nouveau monde , un chat de maison sibérien qui s'amusait à développer devant lui des fils  de la pelote de laine qu'il tenait entre ses griffes et déroulait pour expliciter sa vérité , mais dont le bon chien chien n'était pas assez habile pour saisir les brins ... Depuis La Fontaine , on sait tous que le chat excelle dans cet exercice qui demande rapidité , analyse , mais aussi toute la psychologie qui lui confère un certain culot pour se jouer de ses proies ... En ce sens , on pouvait se demander qui analysait l'autre ... le Mastiff apathique ou le chat bondissant qui construisait lentement  mais sûrement  la légende historique de Riquet à la Houppe ...

Il est vrai que l'histoire voulait qu'avant son arrivée dans ses bottes de sept lieues , son pays de glace et de neige éternelles qui  ne portait au pouvoir , que de vieilles gloires cacochymes du communisme , lesquelles ne tardaient pas à mourir dans le non-exercice de leurs fonctions , mais  dont le monde entier ne parvenait rien à savoir tellement les faits étaient bien cadenassés , s'était ouvert avec lui à la modernité ...

De temps à autres , par un sursaut d'activité lymphatique , le Mastiff essayait bien de dominer la partie en titillant les moustaches du chat ... mais cela n'allait jamais très loin , car le félin lui décochait alors , ce que les commentateurs appelèrent par la suite , le regard qui tue ... parce qu'ils ne savent pas  la difficulté de vivre dans une famille où chacun a un regard qui va de l'acier trempé au bleu pervenche et s'imaginent que c'est facile de se faire scarifier les iris à coups de serpette , à chaque bévue ... Bref ... il y avait des longueurs , le chat aimant bien se reposer un peu entre deux parties de jeu , pour savourer sa supériorité intellectuelle ... mais l'autre en profitait honteusement pour roupiller beaucoup , de sorte que les temps morts se multipliaient et que le Mastiff comprenait enfin qu'il était devenu indigeste et tira sa révérence ... Nous arrivâmes cahin-caha à la fin de la première partie ...où les commentateurs commencèrent à vouloir diriger le bas peuple dans le sens qui les arrangeait ... Védrine était bouleversé d'amour pour le Mastiff américain exemplaire ... Une pécore dont j'ai oublié le nom trouvait les plaisanteries graveleuses du chat  sibérien sur la menstruation des femmes , tout-à-fait intolérables ... L'autre sur les homos  ... Enfin bref , chacun campait courageusement sur ses positions , et il fallait s'y attendre  : est-ce que tu as déjà vu un athée sortir converti d'un film sur la vie de Jésus  ? ... Seul le chat gardait un sourire engageant et optimiste , plein de bienveillance pour le connard qui était venu l'interroger  en sa datcha ... 

( la suite , peut-être , au prochain numéro !)

Partager cet article

Repost 0