Amitié...

28 Février 2010 , Rédigé par New Dawn

ecologie2.jpg
          ...et compassion à tous nos amis du quart nord-ouest, qui souffrent cruellement de cette tempête dévastatrice.
Lire la suite

L'explosion des crocus

28 Février 2010 , Rédigé par New Dawn

Crocus    

     Perçant l'argile ameublie par les nombreuses pluies, les crocus ont littéralement explosé, au ras du sol, illuminant le jardin de leurs corolles dorées du plus joli effet... J'y ai vu les prémices des beaux jours, et me suis bien gardée de les déranger lors de mes premiers désherbages.
     En grec, "krokos" désigne la fleur à laquelle est attachée la légende de Krokos, héros mythologique mort d'une blessure à la tête. A l'emplacement des trois filets de sang qui coulaient de sa plaie, un crocus aurait poussé...
     Krokos est aujourd'hui un petit village de Macédoine, dont la renommée en Grèce et à l'étranger vient de sa production de safran... safran, tiré d'une variété de crocus !

Lire la suite

..."avec quatre grains d'hellébore..."

26 Février 2010 , Rédigé par New Dawn

hellebore    
     Avec le beau temps revenu, j'ai enfin pu planter, dans un coin obscur du jardin, les pieds d'hellébore achetés il y a une dizaine de jours...Il paraît que la culture en est assez compliquée, comme l'usage sans doute ! Il était autrefois indifféremment employé aussi bien pour soigner que pour envoyer ad patres les indésirables...Il semblerait  que le dosage ferait toute la différence entre le remède et le poison.
     Toutes les parties de la plante sont toxiques et son utilisation, même externe, est excessivement dangereuse en raison des glucosides et alcaloïdes qu'elle contient...On le savait depuis longtemps, ce qui n'empêchait pas de l'employer comme purgatif et diurétique pour les bêtes comme pour les hommes. Beaucoup en mourait empoisonné, à l'exception des chèvres qui semblent curieusement immunisées. Un médecin grec du nom de Melampus, l'avait déjà constaté, et préférait "soigner" ses malades en leur faisant consommer du lait de chèvres nourries à l'hellébore noir, ce qui en atténuait la toxicité.
     Un autre grec, moins philanthrope, Solon d'Athènes, l'utilisa pour empoisonner les aqueducs amenant l'eau à une ville qu'il assiégeait...Cette manie qu'ont certaines personnes de  régler leurs problèmes avec des breuvages fatals !
Lire la suite

C'est la femme aux bijoux...

24 Février 2010 , Rédigé par New Dawn

100_1002.jpg    
     Rien n'est plus agréable à une femme que de découvrir un petit bijou lové dans le coeur d'une rose...Ne vous privez donc pas, messieurs, de ce plaisir un peu coûteux certes, mais éminemment gratifiant, de lire cet émerveillement dans le regard de votre Dulcinée...Pour ce faire, oubliez son année de naissance ( c'est de mauvais goût de s'en souvenir ) mais rappelez-vous bien le mois, car à chaque mois de naissance correspond une pierre particulière. Par exemple, le grenat, présage de constance et de fidélité, est la pierre des natives du mois de janvier...
     En février, vous pouvez offrir l'améthyste qui préserve contre les passions violentes et annonce la paix du coeur.
     En mars, la sanguine   qui est naturellement la marque du courage.
     En avril, le saphir ou le diamant ( je sais, c'est un peu cher ) qui offre une garantie d'innocence ou de repentir.
     En mai, l'émeraude ou l'amour heureux.
     En juin, l'agate est garante d'une bonne santé.
     En juillet, le rubis fait oublier les chagrins d'amour.
     En août, la sardoine annonce la félicité conjugale.
     En septembre, la chrysolithe préserve de la folie.
     En octobre, l'aigue-marine ou l'opale sont signes de malheur mais aussi d'espérance.
     En novembre, la topaze promet l'amitié ( là, réfléchisez quand même un peu...)
     Enfin pour celles nées en décembre, choisissez la turquoise, symbole d'un bonheur inaltérable...
     C'est finalement si facile de faire plaisir...!
Lire la suite

Je suis timide...

23 Février 2010 , Rédigé par New Dawn


100 0047

    
     Ma grand'mère disait toujours que le mois de mars est le mois des fous : sans doute en raison des caprices du temps, et des giboulées...Ce dont je suis sûre, c'est qu'il est le mois des violettes...
     Toutes fluettes, ses toutes petites fleurs d'un bleu violet se cachent sous ses feuilles rondes, à ras du sol, le tout blotti au pied d'un arbre, à demi dissimulé sous une touffe d'herbe...ou, comme ici, infiltré entre deux marches.
     C'est ainsi que la violette est devenue le symbole de la timidité et de la modestie... C'est tout moi ça !
Lire la suite

Le Jardin des Papillons

22 Février 2010 , Rédigé par New Dawn

Papillon-3.jpgpapillon-2.jpgpapillon-1.jpg     Touriste, toi qui délaissant les pentes neigeuses et méprisant le carnaval de Nice , es venu te reposer dans le Var de ta vie trépidante de citadin, surtout, n'omets pas de passer par Flassans-sur-Issole, où l'association Eden a ouvertun jardin consacré aux papillons...
     On les croit éphémères , et pourtant, les papillons peuvent vivre plusieurs mois : le Citron et le Citron de Provence peuvent même passer l'hiver à l'abri des feuilles et des branches de la forêt. La grande tortue, le Vulcain, le Machaon dont les larves se nourrissent exclusivement de fenouil y passent l'hiver...
     Et pour te prouver que tu as tout à gagner en y faisant un petit tour, je te donne l'adresse Internet, tu n'auras plus qu'à cliquer, petit paresseux !
     www.aoubre.fr
Lire la suite

François Coppée (1842-1908)

21 Février 2010 , Rédigé par New Dawn

100_0655.JPG     Et oui, il en a déjà existé un, ami de Verlaine et de Heredia, qui s'était plus ou moins fourvoyé dans la chose publique, pour finir dans un fauteuil d'immortel à l'Académie française ! L'autre y pense-t-il tous les matins en se rasant ? Ne souhaiterait-il pas plutôt devenir calife à la place du calife ?
     Ce petit poème en hommage à Mogador, une de mes petites perruches, très familière, qui vient de me quitter :


La Mort des Oiseaux

Le soir, au coin du feu, j'ai pensé bien des fois
A la mort d'un oiseau, quelque part dans les bois.
Pendant les tristes jours de l'hiver monotone,
Les pauvres nids déserts, les nids qu'on abandonne,
Se balancent au vent sur un ciel gris de fer.
Oh ! comme les oiseaux doivent mourir l'hiver !
Pourtant lorsque viendra le temps des violettes,
Nous ne trouverons pas leurs délicats squelettes
Dans le gazon d'avril où nous irons courir.
Est-ce que les oiseaux se cachent pour mourir ?
Lire la suite

Vigilance Orange

19 Février 2010 , Rédigé par New Dawn

     100_1058.jpg    
     Inutile, aujourd'hui, d'aller traîner mes bottes sur le marché...Nous sommes passés en vigilance orange, et c'est bien la moindre des choses, car le vent d'Est souffle sa mauvaise humeur en rafales monstrueuses depuis déjà quelques jours... Dominique ne sera  certainement pas sorti cette nuit pour ramener du poisson frais ce matin...Rien de tel que ce vent-là pour vous emmêler les lignes et les filets...
     Ici, le genre de pêche le plus pratiqué est  celle dite "au gangui". Son principe est simple, mais particulièrement règlementé. La grande, qui consiste à racler le fond de la mer pour ramener les poissons de roche nécessaires à la bouillabaisse et qui utilise des filets à armature ou à panneaux, la petite  ensuite, qui est surtout une activité d'hiver avec des embarcations plus modestes, toujours des"pointus"...malheureusement de moins en moins nombreux sur nos belles côtes : décision européenne oblige !
Lire la suite

L'art de la nuance...

18 Février 2010 , Rédigé par New Dawn

Choiseul.jpg    

Les couples n'ont pas toujours la même conception de l'amour...Ainsi, la duchesse de Choiseul était très portée sur l'action, tandis que son mari préférait surtout la lecture, quoiqu'il ne négligeât pas d'honorer d'autres belles femmes...
La duchesse en prit ombrage et lui dit un jour  :
- Je voudrais être un livre, ce serait ma seule chance d'être feuilletée par vous tous les soirs...
Réponse du mari :
- Je vous préfèrerais en almanach, ma chère ! J'en pourrais changer tous les ans !
Lire la suite

Chose vue au Beausset

17 Février 2010 , Rédigé par New Dawn

L.B2    
     Hier, j'avais le choix entre deux options,soit je m'enfermais dans la cuisine pour confectionner pets de nonne et oreillettes, soit, j'allais les acheter chez le boulanger...J'optai pour cette dernière solution, infiniment plus confortable...
     Sur le grand boulevard qui mène des écoles au centre du village, une sarabande de petits écoliers s'étirait bruyamment, fêtant mardi gras...en tête et en queue de cortège, deux enseignants-accompagnateurs étaient déguisés l'un en coq gaulois de couleur blanche, et l'autre en coq gaulois un peu plus bariolé, rappelant en cela notre emblême national...Entre les deux coqs, les gamins traînaient les pieds dans des chaussures trop grandes, car ils semblaient avoir revêtu les jupes, pantalons et autres accessoires  de leurs parents...Ils soulevaient et portaient péniblement des banderoles trop grandes pour eux, sur lesquelles des revendications fantaisistes étaient formulées...en harmonie avec l'immortel succès d'Antoine, dont le titre m'échappe, mais dont le refrain dit  que t'as cassé la totomobile, maintenant y'a plus qu'à pagayer...Scandés par les mains énergiques des enseignants, les pas de la petite troupe s'en vinrent sur le parvis de la mairie, et plus précisément  sous les fenêtres du maire où commença la litanie des revendications :
- On veut des pagaies !
- On travaille trop !
- On veut des sous !
     Les mères regardaient extasiées cette explosion de volontés enfantines habilement orchestrées en sous-main par les enseignants qui s'y connaissent dans ce domaine !
     J'étais héberluée...un effet de mon grand âge sans doute !
     Vous l'avez certainement compris, le thème du mardi gras était l'organisation d'une manifestation...Je plongeai la main dans mon sachet de pets de nonne et m'en fourrai trois dans la bouche pour me réconforter !
Lire la suite
1 2 3 > >>