Christine Boutin fait-elle peur ?

31 Mai 2013 , Rédigé par New Dawn

Christine Boutin fait-elle peur ?

Je me suis souvent demandé qu'est-ce qui poussait les journalistes à accorder de l'importance à l'opinion de cette femme , dont l'intelligence et l'éloquence semblent vraiment très limitées dans les débats politiques... Au point qu'ils ont fini par en faire une interlocutrice incontournable au moment de constituer des alliances électorales et qu'elle y apparaisse comme une sacro-sainte madone de la bien-pensance ...

Il me souvient de l'avoir vue se ramasser une veste dans un débat où on l'opposait - excusez-moi du peu ! - à Michel Onfray sur la question de savoir si l'homosexualité était ou non implicitement ou formellement condamnée dans les Evangiles .. Jésus étant toujours entouré de solides gaillards et de prostituées , on était en droit de se poser ne serait-ce que la question. Les arguments du philosophe y étaient particulièrement brillants tandis qu'elle se montrait particulièrement sotte et ridicule , se contentant d'ânonner comme une antienne les banalités que l'on met dans la tête des mômes quand ils vont au catéchisme pour faire leur première communion, et lorsque le débat devenait un tantinet insupportable pour elle , elle menaçait de quitter le plateau , comme une vieille bigote qui refuse de voir s'embrasser deux jeunes tourtereaux.

Sa récente sortie sur les gays qu'elle verrait partout n'est cependant pas anodine puisqu'elle lui permet de faire parler d'elle au moment où va sortir un livre traitant de l'homosexualité qu'elle aurait écrit en collaboration avec Henri Chapier , prenant ainsi le risque de mettre encore en cause les homosexuels... Et au fond , je me demande ce que cache cette antipathie notoire et avérée pour cette partie de la population ...la bourgeoise replète et un brin grenouille de bénitier cacherait-elle une salope frustrée par les insuffisances sexuelles du cher cousin qu'elle a jadis épousé ?

Lire la suite

Une bonne balade...

30 Mai 2013 , Rédigé par New Dawn

Une bonne balade...

Hier , notre association "La Joie de Vivre" offrait à ses adhérents le traditionnel repas de fête des mères au Pachoquin , auberge située entre Méounes et Belgentier , un des rares établissements à pouvoir accueillir les quelques 130 personnes qui se répartissaient dans deux cars confortables et bondés qui n'utilisèrent pas le plus court chemin habituel , par la belle route de Signes , pour nous y mener...

Quelques routiniers râlèrent un peu du changement , mais personnellement j'ai pleinement apprécié la balade apéritive qui nous fut proposée.

Départ donc Le Beausset , puis les Gorges d'Ollioules , enfin la traversée de Toulon , toujours extrêmement cahoteuse et encombrée ...il ne faut pas oublier que la ville est coincée entre le Faron et la mer ! Puis dégagement de la route vers le canton des Sollies - Sollies-Toucas , Solliès-Pont , Sollies-Ville - couchées paresseusement toutes les trois au pied d'un magnifique promontoire rocheux appelé Mont Coudon, un superbe patrimoine naturel jalousement préservé par les Varois... Enfin la longue et sinueuse route ombragée qui longe le Gapeau , un fleuve qui sait se montrer capricieux l'hiver , jusqu'à la jolie ville de Méounes-les-Montrieux...

Les chauffeurs , qui pensaient prendre un raccourci , ont prolongé la route d'un bon quart d'heure , mais j'avoue avoir passé un excellent moment à redécouvrir ces sites magnifiques que j'arpentais souvent autrefois lorsque j'habitais à Toulon.

Sollies-Ville

Sollies-Ville

Le Gapeau

Le Gapeau

 Partie de la fresque murale peinte sur les murs de l'église de Belgentier

Partie de la fresque murale peinte sur les murs de l'église de Belgentier

Lire la suite

Tout cela me parait bien excessif...

29 Mai 2013 , Rédigé par New Dawn

Tout cela me parait bien excessif...

D'après certains , la côte de popularité du tandem qui nous gouverne remonterait sensiblement ... Tout corps plongé dans un liquide finit bien par refaire surface un jour à force d'avoir touché le fond... Après avoir eu un printemps pourri , on aura peut-être un bel été ...

Force est d'ailleurs de constater que les jours actuels remontent en surface des disparus en haute mer du temps où la France était encore flamboyante ... ainsi Prostichon la ramène de son exil doré en Suisse ... Et il n'est pas content le Alain ... il le clame haut et fort , nos hommes politiques socialistes sont des incapables qui mènent la France en dépit du bon sens ... Voilà qui le fout en boule et il en discute constamment avec les "people" qui ont mis les bouts sur les bords du lac pour ne pas participer à l'effort de redressement de notre cher vieux pays et qui dorment sur leurs petits matelas de biffetons qu'ils ont trimballés avec eux dans la patrie de Guillaume Tell !

Mais de quoi tu te mêles , pauvre nase ?

Cela fait trente ans que tu as mis les adjas , soi-disant pour voir du pays , et pas pour des raisons de basses finances mais parce que tu ne supportais plus d'être incompris dans ton pays ...A qui vas-tu faire croire cela ?... Ne savais-tu pas que nul n'est prophète en son pays et que cela fait partie de la règle du jeu , mais que l'on ne se barre pas pour cela ! Ton départ t'a ôté le droit de critiquer quoi que ce soit de ton ancienne patrie , alors il serait bon que tu la boucles un peu , cela nous ferait du bien dans cette période difficile où nous autres , Français , sommes obligés de nous serrer les coudes pour faire front devant les puissants de la finance dont tu fais partie et qui nous laminent chaque jour un peu plus .

Lire la suite

A demain...

28 Mai 2013 , Rédigé par New Dawn

A demain...

Avoir un bon copain , n'est-ce pas ce qu'il y a de meilleur au monde ?

Lire la suite

Clap de fin !

27 Mai 2013 , Rédigé par New Dawn

Clap de fin !

Après quelques caprices de la zappette , je tombai sur la cérémonie de clôture du festival de Cannes... Audrey Tautou était somptueuse et disait son texte avec une application charmante , je décidai donc de rester un moment en sa compagnie...Un balayage des caméras sur la salle me permit de voir quelques célébrités connues de tous , mais dans l'ensemble , j'avoue avoir été un peu larguée par les personnalités présentes que je n'ai pas toutes reconnues... question de génération sans doute ...mais peut-être pas que !

Le problème de ce genre de manifestation est que des personnalités du monde cinématographique jugent d'autres personnalités du même monde , de sorte que le risque pour eux est vraiment grand de tomber dans l'élitisme , voire l'hermétisme et le spectateur a toujours l'étrange impression de venir les déranger dans une célébration eucharistique sectaire...

Je remarquai que le péril jaune avait , cette année , envahi la Croisette car un bon nombre d'asiatiques y furent récompensés...Bérénice Béjo , sublime de beauté , y rafla le prix d'interprétation féminine... Tandis qu'Agnès Varda , coiffée en tranche napolitaine vanille-chocolat , prit le risque de faire de la contre-publicité à son maître en capilliculture : que l'on m'indique vite son nom afin que j'évite de lui confier mon brushing !

Alain Delon vint y tenir , comme à son habitude , le rôle d'Alain Delon au bras de sa fille , le film "La Piscine" qu'il joua jadis avec Romy Schneider ayant été remasterisé et présenté au public en projection off , si je ne me trompe pas ...

Enfin , on remballe les ors , les paillettes et le tapis rouge ... la suite au prochain numéro ...

Clap de fin !
Clap de fin !
Lire la suite

T'as le bonjour d'Anastasie !

26 Mai 2013 , Rédigé par New Dawn

T'as le bonjour d'Anastasie !

Mon petit article précédent ayant dû déplaire à quelques personnalités n'aimant pas la contestation ... Over-Blog , façon Kiwi , me sucre la possibilité d'y laisser des commentaires... Je vais sans doute bientôt être fichée au nombre des ennemis de la Nation, être arrêtée comme une dangereuse terroriste , passée à la géhenne ... jetée dans un cul de basse fosse pour avoir osé dire tout haut ce que chacun pense tout bas ... à savoir que les socialos qui nous gouvernent actuellement sont des incapables qui nous poussent droit dans le mur !

Ceci est peut-être mon dernier cri de révolte ... avant que Mémée ne soit internée en psychiatrie pour sénilité ou ne reçoive une injection létale pour délit d'opinion ... Me voilà lancée dans l'aventure qui me pendait au nez ... ne m'envoyez pas d'oranges , vous vous rendriez suspects aux yeux de notre Sinistre de l'Intérieur ...à moins que la Sécurité du Territoire ne vous passe sur le corps lorsque vous traversez tranquillement la chaussée , un béret sur la tête et une baguette de pain sous le bras !

Lire la suite

Je mange mon chapeau !

26 Mai 2013 , Rédigé par New Dawn

Je mange mon chapeau !

Si je continue à penser que le Raymond de Carla avait une mentalité d'arriviste et de magouilleur , je commence vraiment à regretter la façon autoritaire qu'il avait de mener rondement les affaires de l'Etat , et surtout de ne pas laisser la bride sur le cou à chacun des ministres et secrétaires d'Etat qui constituaient son équipe gouvernementale... Au moins était-on sûr que l'hyper-président était aux commandes d'un cuirassé qui fendait les mers houleuses , - même si les journalistes prétendaient que le monde entier se moquait de sa bobine - , et non d'un pédalo attendant vainement qu'une brise légère entraîne son frêle esquif un peu plus loin dans les sables mouvants ... Enfin , c'est dit ... et je mange mon chapeau !

Voilà un an qu'ils gouvernement et les socialistes viennent de découvrir qu'il est plus facile de tondre un mouton que de mettre un frein à l'insatiable voracité des loups ... Ils vont donc continuer de nous voler le peu de laine que l'on a encore sur le dos pour réaliser leur grand œuvre qui a toujours constitué en une seule et même chose qui est d'accroître le nombre des fonctionnaires à l'Education nationale pour tenter d'endiguer la chute vertigineuse de popularité qu'ils subissent dans l'opinion publique , au lieu d'encadrer et limiter l'appétit des grands patrons qui profitent de la crise pour littéralement se gaver en prébendes de tous ordres ...

Et cela ne servira à rien , car les mouflets continueront à entrer en 6e sans savoir ni lire , ni écrire , ni compter , car c'est la mentalité même de l'Education nationale qu'il faudrait remettre en cause !

Comment des responsables politiques qui ont passé leur carrière à patauger dans les affaires de la France , qui votent nos lois , décident de notre vie collective , peuvent-ils montrer autant d'impréparation dans le gouvernement du pays , au point de promettre monts et merveilles pendant la période électorale et se coucher comme des veaux devant les grands patrons lorsqu'ils sont au pouvoir ?

Tant qu'à devoir subir une politique de droite , j'aime autant avoir affaire à un homme de droite pour la mettre en œuvre , avec des syndicats forts et vigilants pour défendre les intérêts des ouvriers , et non une personnalité de gauche tiédasse qui multiplie les interventions télévisées pour ne seriner qu'une seule chose , comme la bonne du curé : " j'voudrais ben ... mais j'peux point !"

 Arrête ton cinéma ! C'est avant qu'il fallait y réfléchir ... maintenant il est trop tard ...

Arrête ton cinéma ! C'est avant qu'il fallait y réfléchir ... maintenant il est trop tard ...

Lire la suite

Les Roses que j'aimais...

25 Mai 2013 , Rédigé par New Dawn

Les Roses que j'aimais...

Les roses que j'aimais s'effeuillent chaque jour ;

Toute saison n'est pas aux blondes pousses neuves ;

Le zéphir a soufflé trop longtemps ; c'est le tour

Du cruel Aquilon qui condense les fleuves.

* * *

Vous faut-il , Allégresse , enfler ainsi la voix,

Et ne savez-vous point que c'est grande folie,

Quand vous venez sans cause agacer sous mes doigts

Une corde vouée à la Mélancolie ?

Jean Moréas ( 1856 - 1910 )

Lire la suite

Question de Vocabulaire

24 Mai 2013 , Rédigé par New Dawn

Question de Vocabulaire

Certains ont cru me flatter en comparant mes critiques cinématographiques un peu vertes à celles que faisait autrefois François Chalais sur l'unique chaîne de télévision qui était proposée à nos yeux insatiables ... Je n'ai apprécié que modérément la comparaison estimant que mon langage était beaucoup plus riche , imagé et fleuri que le sien ... C'est un vocabulaire que j'ai acquis dès ma petite enfance , en lanternant le jeudi dans l'arrière-salle du café que mes grands-parents tenaient non loin des bords de Marne... Il était fréquenté par un monde qui savait manier la langue française , aussi bien et peut-être mieux , que ceux qui venaient débattre de l'essence et de l'existence au Café de Flore ...

Je n'avais pas sept ans , et lorsque mes cousins repartaient dans les colonies auprès de leurs parents , ç'en était fini des jeux et j'en profitais pour améliorer ma connaissance du monde qui m'était offert ...

Il y avait là , Jimmy , un Italien qui avait fait fortune , disait-on, dans la maçonnerie et qui vivaient entre trois femmes : sa mère était installée au rez-de-chaussée, avec un petite chienne semblable à un boudin que l'on appelait Coquette. Comme elle n'avait pas de petits enfants , elle m'invitait souvent à venir la visiter et me donnait généreusement des cols en dentelle de son pays pour agrémenter mes tabliers d'écolière . Jimmy , lui , vivait heureux à l'étage , entre sa femme et sa belle sœur , qui à dire vrai , ne se ressemblaient guère, et ne se déplaçait qu'en traction-avant de couleur noire...

Jackie , une plantureuse femme brune à la bouche toujours carminée de rouge vif , venait souvent prendre l'apéritif , le soir , accompagnée de son mari Raoul et de son cousin Michel ...ce qui faisait toujours rire ma grand-mère lorsqu'elle évoquait Raoul !

Non loin de là était un bougnat que l'on ne voyait jamais que pour livrer le charbon , mais dont l'épouse venait régulièrement au cours de la journée descendre quelques verres de blanc puis s'en retournait d'un pas pressé tenir la comptabilité de son mari . Au fil de la journée , cependant , son pas était de moins en moins bien assuré !

Une petite fabrique de meubles se trouvait également au bout de la rue , qui drainait une bande d'ouvriers en bleus au langage vigoureux mais imagé , très précieux pour moi , car ils enrichissaient de manière fructueuse un vocabulaire que je notais scrupuleusement sur un carnet de notes qui ne me quittait jamais ...

Mais le fin du fin, le moment sublime que j 'attendais avec impatience, c'était l'arrivée des éboueurs du quartier qui venaient à la fin de leur tournée , engloutir des demi-baguettes dégoulinantes de pâté de campagne et de saucisson , arrosées de quelques litres de vin rouge , qui donnaient à l'arrière-salle où je me trouvais et d'où j'entendais tout , un parfum de cochonnailles que je n'ai jamais retrouvé , nulle part ailleurs , par la suite ...Je leur dois beaucoup car leur apport fut décisif dans le langage argotique ou trivial qu'il m'arrive maintenant d'employer mais que je gardais alors précieusement pour moi ... mes enseignantes en auraient été horrifiées et mes copines , les fois où j'essayais bien de leur en toucher quelques mots , n'appréciaient pas à sa juste valeur la sémantique d'un tel glossaire...Cette partie de ma vie , peut-être la plus heureuse , en tous les cas la plus insouciante , dura jusqu'au décès de mon grand-père , moment à partir duquel ma grand-mère vendit leur petite entreprise ...

Camille Pissaro - Bac à La Varenne ... La première image est aussi un tableau de Pissaro intitulé les bords de Marne à Chennevières.

Camille Pissaro - Bac à La Varenne ... La première image est aussi un tableau de Pissaro intitulé les bords de Marne à Chennevières.

Mon petit coin de La-Varenne-Saint-Hilaire

Mon petit coin de La-Varenne-Saint-Hilaire

Lire la suite

Ozon a osé !

23 Mai 2013 , Rédigé par New Dawn

Ozon a osé !

Pourquoi dès qu'un homme ouvre la bouche pour parler des femmes en général , suis-je toujours sûre qu'il va dire un chapelet de conneries ? Voilà qu'en raison du fait qu'il a commis quelques films discutables dont les femmes étaient les protagonistes - Huit femmes , Potiche - d'un savoir faire que l'on pourrait facilement remettre en question d'ailleurs , François Ozon s'est cru autorisé , en grand psychologue de la gent féminine qu'il croit être , à débiter une bourde monumentale sur les mentalités féminines ?

Ainsi , la prostitution serait maintenant LE fantasme des femmes ... comme si faire le trottoir et être obligée de s'exécuter lorsqu'un client grossier , laid , qui pue du bec et du slip , pingre de surcroît , était le summum de la réussite féminine ?

Pendant combien de temps encore les femmes vont la boucler et se laisser chier dessus par des abrutis pareils qui croient avoir assez de notoriété pour débiter de telles monstruosités ? Sache mon petit père Ozon que chez les femmes qui se prostituent , c'est surtout la nécessité qui fait loi et non le fantasme de devoir tirer une pipe à des mecs de ton acabit...et la vie est , pour elles , plus souvent un enfer qu'un paradis sur terre !

Dernière scène du film "Potiche" où l'on voit l'héroïne , retournée à son rôle de potiche estampillée auprès de son mégalo de mari , remercier le ciel de la vie qui lui est échue !!!

Lire la suite
1 2 3 4 > >>