Articles récents

Once upon a time ... (Roman)

20 Janvier 2017 , Rédigé par New Dawn

Once upon a time ... (Roman)

Dans son petit trou de verdure provincial , où seules les mésanges bleues et les charbonnières venaient la déranger lorsqu'elle écrivait ou qu'elle peignait , pour lui quémander quelque tige de millet ou des petites boules de graisse leur permettant de passer un hiver confortable , elle trouva le moment propice pour commencer un projet qui lui tenait à coeur , se consacrer enfin à un recueil de pensées sur les sociétés humaines , sorte de précis philosophico-romanesque à l'usage des débiles profonds qui constituaient quand même la majorité des célébrités qui se dandinaient avantageusement sur les plateaux médiatiques ... Elle en espérait beaucoup de succès , car à tout  prendre , la plupart d'icelles préfèrent que l'on dise du mal de leur personne plutôt que de les laisser dans un horrible anonymat , les transformant ainsi , en quelque sorte , en morts vivants ... 

Aujourd'hui n'était pas un jour comme un autre  et les milieux journalistiques bruissaient d'un événement sur lequel ils avaient décidé de faire contre mauvaise fortune bon coeur ... 

Après l'avoir considéré comme un canard boîteux , avoir dit qu'il ne cassait pas trois pattes à un canard , que ce n'était qu'un canard sauvage de plus , le canard peroxydé Donald , cessait de devenir le vilain petit canard pour se transformer en cygne majestueux en prêtant serment sur la Bible qu'il défendrait les intérêts du sol sur lequel il avait été élu , l'Eldorado magnifique , qui avait autrefois été découvert fortuitement  par un européen et sa bande de loosers , qui s'étaient fourrés le doigt dans l'oeil en prenant la route de l'Ouest pour aller ouvrir la route des Indes dont chacun sait qu'elle se trouve de l'autre côté et que la sagesse voulait , avant Einstein du moins , que le plus court chemin d'un point à un autre soit la ligne droite ... depuis Albert , et son E=mC2 , personne n'en savait plus rien et restait dans l'expectative en attendant les progrès de l'ufologie qui verraient les petits hommes verts débarquer sur la Terre pour montrer aux humains la voie des étoiles ...

Chacun gravitait donc à vue de nez , ce qui explique que les journalistes qui avaient défendu corps et biens l'épouse cocue de l'avant dernier président de l'Eldorado , une femme guerrière , cruelle et arriviste , mais qui avait passé l'éponge , si je puis dire , sur les frasques sexuelles de son bonhomme et disposait donc ainsi de l'empathie du genre masculin dont on sait qu'il dirige le monde et  qui a bien toujours quelque chose à se reprocher du côté de la braguette . On suppose d'ailleurs qu'à l'avenir , il le dirigera bien davantage encore  grâce à l'arrivée massive de tyrans islamistes qui se donnent de l'exercice en battant leurs épouses , se perfectionnent dans les arts martiaux en leur tranchant la gorge si besoin est et s'entraînent au lancer de poids , pour les prochains jeux olympiques , en les lapidant de la belle façon ... 

Donc , à cause de cet impromptu , et comme il fallait bien gagner sa croûte , les médias s'enthousiasmèrent pour le canard en question , après avoir pleuré à l'assassinat des Kennedy , s'être interrogés sur l'arrivée d'un ancien comédien , resté cow boy dans l'âme, à la Maison Blanche , avoir laissé couler l'encre de leur stylo sur le Watergate , s'être levés à la mi-nuit pour voir des images virtuelles totalement truquées  de la première guerre du Golfe , puis récidivé avec le fils alcoolique ... s'être apitoyés sur la petite Monica Levinsky qui avait taché sa  jolie robe du dimanche dans l'exercice de ses fonctions parallèles et concomitantes , les journaleux de la presse mondiale avaient connu un nirvana de huit ans sous la houlette d'un black corrompu jusqu'à la moelle , mais qui avait reçu le prix Nobel de la paix rien que sur sa bonne bouille , dès son entrée en fonction  ... qui les avait tous roulés dans la farine de sarrasin pour les entraîner là où personne ne voulait aller ... mais tous béats d'admiration pour cet Eldorado qui rachetait des années d'esclavage et de torture des oncles Tom , occupés à ramasser les douces fleurs de  leurs champs de coton pour  faire du fric et enrichir leur bas de laine , en nommant l'un de ces Tom à  la tête de leur pays ... Pour ce qui était de la population indienne qui préexistait avant la bienheureuse arrivée du Mayflower , on avait tous préféré les parquer dans des réserves comme des animaux de zoo , leur prendre leurs terres , les noyer d'alcool et de miasmes , pour qu'ils cessent enfin de revendiquer et d'enquiquiner le monde .. c'était plus humain , au fond , et si l'on veut bien être objectif...

Pour les Européens  qui avaient nolisé autrefois le Mayflower , la question restait de savoir si Donald leur en voudrait longtemps d'avoir financé la campagne de la Harpie  ,... mais ils avaient l'espoir chevillé au corps qu'il saurait se montrer grand et magnanime encore qu'il ne les épargnait guère en insultes diverses et péremptoires ... Ils pensaient naïvement qu'avec ce volatile de basse-cour  qu'ils considéraient maintenant comme un tendre géant , la faillite de l'Europe allait cesser son irrépressible vertige vers les abîmes de la décadence ...  Demain , tout irait mieux !

Et assise dans ses cabriolets de velours Louis XV , elle se posait la question de savoir pourquoi il devrait changer quelque chose à la politique ancestrale d'un pays aussi scandaleusement immoral qui n'a toujours pensé qu'à son hégémonie , s'est toujours servi des ventes d'armes pour équilibrer son assiette financière , a toujours été la proie des lobbies de toutes sortes prêts à lui verser des bakchich phénoménaux pour ménager leurs intérêts ... 

                                                                                                  

La suite au prochain numéro !

Lire la suite

Lettre ouverte à M*V*

19 Janvier 2017 , Rédigé par New Dawn

Lettre ouverte à M*V*

Je m'autoriserai à ne pas employer le "vous" des grandes pompes n'ayant ni estime ni considération pour ta personne . Je constate simplement que c'est lorsque les charognes commencent à pourrir qu'elles sentent le plus mauvais ... et toi , mon bonhomme tu connais le début de ta fin et tu ne laisseras même pas une petite ligne dans l'Histoire de notre belle France , un peu comme les Rois fainéants que l'on considère globalement sans pouvoir en citer aucun ... On parlera alors de la gauche sans faire de distinguo entre les ordures qui la composaient : tu seras ainsi noyé dans la masse et cela vaudra mieux pour toi ...

Alors ainsi tu vas mettre en route , grâce à la complicité de tes petits copains complaisants  , émules de la Guyanaise , qui composent la justice rouge de notre pays, la machine à broyer un jeune  moucheron imprudent qui s'est pris pour un héros , en lui arrachant les ailes avec un casier judiciaire bien chargé qui lui créera un handicap dans sa recherche d'un avenir professionnel , quand toi , tu as perdu tant de fois tes nerfs en nous insultant d'être ce que nous sommes et qui nous a autant humiliés que ce que tu as subi par ta faute en pérorant chez les blancos pour gagner quelques voix inutiles après les avoir chargés avec la police , emprisonnés , livrés à ta furia destructrice . On croit rêver ! Ce môme n'a que 18 ans et tu portes plainte contre lui , comme s'il était l'ennemi public numéro un ,alors que tu n'as jamais même inquiété tes "negros spirituels" qui se servent à même les bonnes femmes en les violant , en les volant , en les molestant ... mais de quelle chair es-tu donc fait ?

As-tu oublié que tu as des enfants ? As-tu oublié les calculs honteux du maître que tu as servi la tête basse et en courbant l'échine qui a envoyé des combattants de cet âge perdre la vie en Centre-Afrique pour ne pas boire une tasse amère électorale , alors que ce n'était pas le combat  de ces jeunes , et qu'en outre ,ce fumier ouvrait largement les portes de la France aux lâches fuyards issus de ces pays qui n'avaient pas assez de couilles pour prendre leur part des combats qui étaient injustement imposés aux soldats français et qui , pour certains , leur ont coûté la vie , fauchés en pleine jeunesse ...

Tu veux mon opinion  ?  Les socialos sont trop usés , trop pervertis , trop combinards pour aimer notre jeunesse ...Pas de protestations possibles quand on organise sciemment la dérive et l'échec de l'Education nationale ... quand on humilie la jeunesse en obligeant les garçons à s'habiller en filles et les filles à se vêtir de sacs poubelles pour éviter d'être importunées par les garçons , alors que précisément tout est une question d'éducation et de respect mutuel et que c'est ce que devraient enseigner nos écoles dès le plus jeune âge !

Tu as cru que du haut de ta chaire à l'Assemblée nationale tu allais nous transformer en veaux ou en moutons bêlants ... tu aurais dû jeter un oeil sur nos livres d'histoire , la collaboration gauchiste , lors de la dernière guerre mondiale , a fait surgir du peuple abattu , le superbe mouvement de la Résistance ... et là , tu vois , pauvre con , tu nous as unis comme jamais , unis contre toi , unis contre vous autres qui croyez représenter la bien-pensance ! La France n'est jamais aussi forte que lorsqu'elle est avilie , humiliée  par des butors sans foi ni lois, c'est dans ces cas d'urgence qu'elle retrouve en elle la force de combattre l'inique ... et ton gouvernement et toi ont fait surgir de nos âmes où elles sommeillaient , nos racines chrétiennes , notre foi , notre culture  et le sentiment très fort que nous appartenons tous à une même Nation , une des plus anciennes , la plus belle , la plus parfaite , la plus jouissive qui existât jamais de par le Monde !

 

 

Lire la suite

Touche pas à Manu !

18 Janvier 2017 , Rédigé par New Dawn

Touche pas à Manu !

Ce matin , je me suis levée fort marrie et même carrément contrariée dans mon chauvinisme provençal ... 

Nous avions en effet une sorte de fleuron pâtissier que Brigitte Bardot avait mis à l'honneur lorsqu'elle est venue tourner "Et Dieu créa la femme" , une tarte molle et sucrée garnie de crème chiboutz qui portait haut et fier notre savoir faire méditerranéen ... 

Or voilà qu'hier elle a été détrônée par une tarte bigoudène , biens salée et aux parfums de revenez-y , qu'on ne pressentait pas venir , quoique la farine en ait déjà été livrée à Metz , sur la tête gauchiste de notre ancien Prime Minister ... la garniture de l'appareil a fini par suivre , en livraison express , toute fraîche émoulue d'un jeune revanchard fort mécontent de voir un traître à la Patrie piétiner de ses gros sabots les ornières et les culs de poule de sa terre bretonne , toujours couverte d'un bonnet rouge ... Ayant , dans ma folle jeunesse mené parallèlement et simultanément deux liaisons (intéressantes , sans plus !) avec deux casquettes concomittentes et hautement gradées de la Marine , dont les porteurs étaient  issus des terres bretonnes qui ont quand même laissé à la postérité le far breton et le quinaman , ce qui méritait bien que l'on s'intéressât à eux , je pris définitivement fait et cause pour le jeune imprudent qui avait décoré la joue du Manu de ses empreintes indélébiles ... Mais ceci appartient au domaine de ma vie privée et vous n'en saurez pas davantage ... quoique !

Alors , le molesté se rebiffe et s'insurge au motif qu'il était un représentant de l'ordre et de la puissance publique ... mais non , mon Manu , je te conseille de retourner à tes cours de droit , tu n'es plus rien ... les privilèges accordés à la fonction ne sont plus rien lorsque la fonction n'est plus exercée ... et tu as bien donné ta démission , oui ou non ?

Je sais bien que dans ton désarroi de devoir enfin réaliser que les blacks de ta mairie ne seront pas suffisants pour t'assurer un viatique te permettant d'accéder à l'investiture présidentielle , qu'il te faudra galérer comme un forçat pour gagner le coeur des "blancos" , mais tu en as trop fait ...Tu as donné les canons à eau et les fumigènes contre cette population alors qu'elle manifestait tranquillement à la manif pour tous , avec des enfants au berceau , tu les as insultés ... tu as flétri notre culture et notre religion judéo-chrétienne ... tu as nié notre appartenance à un peuple homogène ... tu nous as déclarés illettrés et abrutis par la consanguinité ...tu as refusé notre droit au bonheur pour laisser place à tes fantasmes ethniques , ... tu nous as traités d'homophobes , de xénophobes ,  d'antisémites , de racistes , d'islamophobes , de nazis de la pire espèce ... tu nous as niés dans ce que nous sommes , nos espérances  et nos credos ... Tu nous as humiliés comme des chiens galeux lors de crises d'hystérie mémorables où tu t'es montré encore plus fou qu'Hitler , tremblant et transpirant de tous tes membres , le visage déformé par la haine de notre existence ... Quoique je m'en fiche , tu as trahi ton maître , tes amis en clamant haut et fort qu'ils t'avaient obligé à mener cette politique anti-française dont tu voudrais qu'on t'exonère aujourd'hui ... 

Va te faire foutre pauvre connard ! même ceux de ta race , gens honorables , n'ont pas voulu se reconnaître en toi !

Lire la suite

L'extase mystique !

16 Janvier 2017 , Rédigé par New Dawn

L'extase mystique !

 

J'ai connu , ce ouikinde , une extase mystique telle que Sainte Thérèse d'Avila avait dû en éprouver  de Dieu dans sa petite cellule  ... Cette expérience m'a transformée de fond en comble ... mais je dois dire que c'est surtout les combles qui ont été sollicités !

Macron m'est apparu , et ce n'est pas un hasard si l'on donne parfois au Christ le prénom d'Emmanuel... il ne tenait dans ses mains clouées par l'oisiveté , ni les poissons d'argent du lac de Tibériade , ni les petits pains azymes confectionnés à la hâte avec de la farine et de l'eau ... Les pauvres n'avaient pas de levain  , sinon la fournée aurait été bien plus prolifique , comme l'affirme mon boulanger unique et préféré dont je peux suivre de mon sweet home l'évolution irrépressible de la pâte à fougasse  ... Emmanuel donc , et disais-je parce que je suis têtue comme une mule provençale  avait réactivé le principe de la lutte des classes et tenait fermement en ses mains manucurées deux outils , bien trop dangereux pour lui ,  je veux parler de la faucille et du marteau qu'il maniait maladroitement au risque d'un accident , pour se tailler une place à l'Elysée , avec l'aide des merdias qui l'ont fabriqué de toutes pièces pour se prouver qu'ils avaient encore le pouvoir de faire et défaire des rois ... En cette période d'Epiphanie , ils détenaient  la fève , comprenez-vous ...

Bref , notre jeunot avait choisi de s'attaquer à la lutte des classes , mais pas dans le sens où chacun l'entend habituellement ... Ivre de transgression , il mêla , habilement , lui semblait-il , deux oeuvres immortelles mais quand même un peu datées de Zola ... ( Emile , pour les dames puisqu'il avait une double vie ) à savoir Germinal et l'Assommoir  !

En visite dans les corons du Nord , il dénonça la vision apocalyptique  de l'ouvrier privé de travail , parce qu'il veut , comme un gros beauf , que son salaire soit à la hauteur de sa sueur , ce qui horrifie absolument les banquiers plénipotentiaires  , sans quoi , l'alcoolisme le guette au fond de l'Assommoir ... et l'absinthe ... et l'absinthe que l'on filtre à travers une betterave du Ch'nord transformée en sucre ... dans une misérable petite cuillère , et qui coule , blanche et anisée dans un des verres sales du troquet du coin ... J'en pleure !

Ce n'était plus une vision de Germinal , mais bien une image d'Epinal qui faisait fi de ceux qui travaillent dur pour assurer nourriture , confort et instruction à leurs enfants et qui , même au chômage , n'iraient pas se vautrer derrière un comptoir !...

Alors après avoir laissé échapper que pour avoir un beau costard comme lui , les gens n'avaient qu'à travailler ... avoir dénoncé les femmes qui travaillent à la manutention des industries agro-alimentaires , comme des illettrées ... que va nous réserver le petit Macronibus ? 

J'en conclus qu'il y avait quand même une rhétorique constante chez ce benêt qui consistait à se raccrocher à des idées toutes faites et préconçues issues d'une certaine forme de littératuture française ... Es-tu sûr , mon petit lapin que tu n'aurais pas mieux fait d'épouser ton jeune prof d'économie politique , plutôt que ta vieille prof de français ?

Lire la suite

Interview du Président syrien par des médias français, le 9 janvier 2017

14 Janvier 2017 , Rédigé par Felli Bernard

Lire la suite

Entêtement

14 Janvier 2017 , Rédigé par Felli Bernard

Lire la suite

Les Sept Mercenaires du Socialisme décadent

13 Janvier 2017 , Rédigé par New Dawn

Les Sept Mercenaires du Socialisme décadent

 Elle avait résolu de passer la matinée chez le coiffeur , mais il faisait , en ce mois de janvier , un temps à ne pas mettre une Toulonnaise dehors ... elle resterait donc benoîtement à la maison tandis que la grisaille  rappelait cette puissante et magnifique inspiration baudelairienne :

" Quand le ciel bas et lourd pèse comme un couvercle

Sur l'esprit gémissant en proie au long ennui ..."

Du plus lointain qu'elle put se souvenir , jamais elle n'avait ressenti ce long ennui dont parlait le poète et qu'il nommait  plaisamment Spleen , comme une sorte d'éternuement à la face de la société ... Elle s'accrochait toujours à quelque chose de positif pour passer les moments les plus difficiles.

C'est ainsi que , jugeant le début de campagne de son poulain Républicain parfaitement désastreux avec  quelques initiatives vraiment maladroites comme l'ouverture de l'Europe à la Turquie ,  la privatisation de certains soins dévolus aux Mutuelles ... autant de chiffons rouges qu'il valait mieux ne pas agiter sous le mufle du taureau , elle s'était obligée à regarder le débat des sept mercenaires héritiers du Hollandais pour situer son candidat dans le creuset bouillonnant des présidentielles ...

Ils étaient bien là , tous les sept , rangés dans leurs starting blocks , pour démontrer que le peuple allait voir ce qu'il allait voir ...

Gros flop !

Monologue assuré... pas de débat ... seules quelques mimiques du père Vincent remarquable par sa stature élancée et ses tempes grisonnantes  qui avançait ses lèvres en cul de poule  lorsque l'un de ses concurrents émettait une idée ... il semblait , par cette moue dubitative , mettre en doute l'efficacité de l'autre mais lorsque son tour venait , il abondait dans le sens de l'ex-premier ministre , le félicitait , le cajolait  comme un chevalier servant suit sa belle au bal des débutantes ...

Le pire de tous était sans contestation possible Benhamias qui zappe , au gré des évènements ,d'un parti à l'autre depuis que les gens l'ont connu écologiste ... Il est vrai qu'avec ses oreilles décollées et ses rares cheveux "rouquinants" , il ressemble de plus en plus à un fétu de paille ... Elle allait écrire un fœtus de paille ... Mais où vais-je chercher tout cela , moi ?

Lorsqu'il fut question d'insécurité , le mec appelé à la barre s'exclama à pleins poumons , " Je suis Charlie !" ... ceux qui étaient passés avant lui regrettèrent amèrement de ne pas avoir eu cette présence d'esprit et interrompirent le cours des exposés pour psalmodier pieusement qu'eux-mêmes en étaient... Les larmes lui vinrent spontanément aux yeux , tandis qu'elle dégustait un yaourt à la fraise ...et que l'Entullé était enterré vif dans sa Corrèze , pour insignifiance ...

Puis vint le moment de la politique extérieure , et là , ils s'aperçurent qu'ils étaient cernés de toutes parts ... Trump les menaçait à l'Ouest où il y avait enfin du nouveau , tandis que Poutine , l'ogre de l'Oural les effrayait à l'Est ... ils murmurèrent encore une vérité première :

"Il faut détruire Bachar !"

Pour ce faire , l'un proposa d'augmenter le budget de la Défense de 3% ! Tu vois la misère , mon con , quand il nous faudrait un deuxième porten'avions pour suppléer au Charlot, entré en carénage  à Toulon ,pour 18 mois ... c'est vrai que la gauche a toujours été antimilitariste... Mais ils ont quand même eu une idée dans leur brain-storming d'adolescents boutonneux , comme ils ne peuvent plus compter sur les US , ils ont l'intention de faire payer l'Europe ... au moins la Pologne et l'Allemagne .. et là franchement , ça va être dur ... et même plutôt utopique , autant demander à Angèle de se foutre à poil pour exécuter une danse du ventre !

Voilà mes petits Loulous , elle avait donc passé une excellente soirée ... Ce matin , très difficile d'écrire une bafouille , j'ai l'impression que les photos que l'on me propose sont infectées de virus ... Celle-ci vient directement de mon petit sweet home  on verra que la télé n'est pas forcément ma tasse de thé !

Lire la suite

La Folie de fin de règne à Washington

13 Janvier 2017 , Rédigé par Felli Bernard

Lire la suite

« Mensonge, fausse bannière et vidéos », une politique américaine (B. Guigue)

13 Janvier 2017 , Rédigé par Felli Bernard

Lire la suite

Je procrastine ...

12 Janvier 2017 , Rédigé par New Dawn

Je procrastine ...

Je serai brève car j'ai bien conscience de sentir mauvais ... très mauvais , pour ceux qui pensent avoir le nez fin ! Pourtant , je vous l'assure , je n'ai rien fait dans mes couches de susceptible de me bannir définitivement du paysage internet...J'ai toujours été propre et irréprochable côté fonctionnement corporel et n'ai jamais opposé une malodeur rédhibitoire à mon entourage ... Néanmoins  , j'ai déjà un pied hors du petit chez-soi de OB et FB qui me considèrent maintenant comme une boule puante depuis que je n'entre plus dans le cadre UMPS , en raison des nombreuses conneries de la paire de sourcils qui symbolise mon poulain républicain !

Quatre articles m'ont déjà été refusés et j'ignore si celui-ci passera enfin vous caresser de ma douce présence parfumée aux senteurs fleuries  de Kenzo ... Si non , tant pis pour vous , vous ne savez pas ce que vous perdez ... J'ai toujours senti bon et eu un timbre de voix particulièrement agréable , un vocabulaire choisi et distingué , un port altier que certains ont pu même qualifier de hautain , sauf lorsque je me déroule sur une feuille blanche que j'aime bien maculer de mes énormités , façon de me défouler de mon éducation de jeune fille bien sous tout rapport acquise sous la férule intransigeante des Filles de la Croix qui ont tenté , mais en vain , de me discipliner ... que voulez-vous , elles m'aimaient trop !

C'est ainsi que j'ai eu la malencontreuse idée d'écrire sur mon blog que nos prétendants politiques étaient des lâches lorsqu'ils disent "je" pour exprimer une nouveauté qu'ils trouvent géniale , et qui se réfugient derrière le "on" , anonyme , piteux , collectif et honteux lorsque cette nouveauté prend l'eau dans l'opinion publique qui s'insurge de tant de naïveté  ou d'outrecuidance ... suivez mon regard sur les chaussettes rouges ...

J'ai commis ce sacrilège ... après en avoir commis bien d'autres de plus énormes , mais nous sommes en période de réélection et les susceptibilités sont à cran , les couteaux tirés , les lames sabre au clair ... Je ne puis plus désormais distiller mon venin que parcimonieusement , à doses infinitésimales , de sorte que , comme Mithridate , personne n'en mourra  mais  sortira comme vacciné de cette posologie minimaliste ... Il est donc presque assuré que nous aurons encore à supporter un con pendant cinq ans ...

Perso , je procrastine ... je prends la vie comme elle vient ... je passe mon temps à remettre au lendemain ce que je pourrais faire le jour même ... dans cette fuite inexorable du temps , je pose mon petit derrière sur le pas de ma porte et je regarde défiler le Cirque !

 

PS Voilà , je crois que j'ai enfin purgé ma peine ... On me restitue mes liens en hauts lieux ... Je me confonds en remerciements obséquieux ... je vous lèche les babouches ... mais si je n'en pense pas plus , je n'en pense pas moins ... et j'aurai quand même une petite satisfaction en introduisant mon bulletin de vote dans l'urne !

Lire la suite
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 20 30 40 50 60 70 80 90 100 200 > >>